Jardin du Château, Autigny-la-Tour 0 5 0 0

Jardin du Château, Autigny-la-Tour

    • Notes
    • Pas encore noté
  • 1361vues
0

Le château d’Autigny la Tour date de 1748. L’ensemble de la propriété est délimité par un mur d’enceinte. Et le jardin qui prolonge l’un des côtés de la construction, a toutes les caractéristiques d’un jardin classique « à la française ». Dans cet esprit, on va voir les tilleuls en quinconce, les topiaires centenaires soigneusement posés dans leur cadre de haies au carré. Les tailles sont impeccables, les figures géométriques. A tous ces signes, qui donnent d’emblé au jardin son côté classique, s’ajoutent des bordures qui soulignent la netteté des contours, des charmilles entourant des bancs de repos, des parterres de fleurs aux pieds des statues.

Le visiteur entre dans la propriété par un porche monumental d’époque Renaissance et pénètre dans une cour d’honneur encadrée par deux tours datant du 16° siècle.

Les salons orientés plein Sud donnent accès à une terrasse agrémentée par une statue de marbre représentant un éphèbe en marbre blanc rapporté d’Italie. Un marronnier majestueux vieux de plus de 200 ans délimite cette terrasse et donne aux visiteurs l’occasion de se détendre sur des bancs de repos dans un endroit ombragé propice à la méditation ou la lecture.

Deux allées conduisent à un sous-bois soigné avec son tapis de lierre bien limité par des haies de troènes. ;il abrite une ancienne glacière qui servait à conserver la glace et une fabrique avec une cheminée monumentale qui servait de rôtisserie pour les grosses pièces de viande. Un chemin nous conduit en contrebas au niveau inferieur.

La terrasse surplombe un jardin à la française composé d’un massif orné de topiaires centenaires soigneusement posés dans leur cadre de haie au carré .accessible par ses allées de gravier clair Au centre se dresse une statue de petite nymphe dressée sur son piédestal tenant une hure de sanglier. On y accède par un escalier à double révolution dont le perron est encadré par deux pots à feu (ce sont des paniers décoratifs de pierre qui ornaient les balustres au XVIII siècle). Sous l’escalier se dévoile un nymphée, grotte souvent artificielle qui est présente dans les décors classiques

A gauche du massif de topiaires, un canal de dérivation vient remplir successivement 3 plans d’eau placés à divers endroits du jardin. Le plus impressionnant long de 75m en référence au « Canope » de la Villa Adriana à Tivoli en Italie donne le ton au jardin du bas. Il participe à la décoration en allongeant la perceptive. et en permettant au château de se refléter dans ce miroir d’eau. C’est par rapport à lui que s’organisent les plantations des arbres, l’orientation de l’espace et qui fait l’intermédiaire entre la partie boisée et le jardin à la française.

A la droite du massif de topiaires, un jardin à l’anglaise se dessine avec quelques spécimens d’arbres décoratifs composés d’un araucaria, et de divers pins et sapins disposés ça et là dans la pelouse La décoration du parc se termine la présence de tilleuls centenaires disposés en quinconce sur un lit de gravillons clairs

Un portail situé à droite de ces tilleuls clôt la propriété.

Dates d’ouverture & tarifs

  • OUVERTURE
    Du 8 mai au week-end des "Journées du Patrimoine" : les dimanches et jours fériés de 14h à 18h
    Du 14 juillet au 30 août, tous les jours de 14h à 18h, sauf les mardi
  • TARIFS
    Plein tarif : 5€
    Tarif réduit : 4€ (groupes ou à l'occasion de certains événements)
  • A SAVOIR
    Accessible personnes à mobilité réduite
    Parking dans la cour du château.
    Gare SNCF à Neufchâteau (8 km)

Contact

Envoyer à un ami

Calculer votre itinéraire

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *